Vous êtes dans : Accueil > Cadre de vie > Transports > Vélo > Les aménagements cyclables en quelques définitions

Les aménagements cyclables en quelques définitions

Marquage au sol de bande cyclable

Voici quelques définitions à connaître lorsqu'on circule à vélo.

Bande cyclable

Chaussée ou voie exclusivement réservée aux cycles et délimitée par une ligne verte ou blanche discontinue. La circulation des autres véhicules, le stationnement et les livraisons y sont interdits.

Zone 30

Ensemble des rues où la vitesse est limitée à 30 km/h. Ces espaces ne nécessitent pas d'infrastructures spécifiques pour les deux-roues, en raison de la présence de réducteurs de vitesse.

Axe partagé

Le concept d'axe partagé s'appuie sur le postulat que la « sécurité peut naître d'une reconnaissance mutuelle entre les usagers de la route », dès que le trafic est faible et que la vitesse des véhicules est raisonnable (vitesse limitée à 30 ou 50 km/h).

Aucun aménagement n'est créé en faveur des vélos, mais l'attention des automobilistes est mise en éveil par des panneaux d'information et un marquage au sol de pictogrammes « vélo ».

Contresens cyclable

Voie tracée exclusivement réservée aux cycles non motorisés dans le sens contraire de la circulation. Elle est indiquée par un marquage au sol de pictogrammes « vélo ».

Le contresens cyclable, un type de circulation avantageux pour les cyclistes

Le contresens cyclable favorise une réduction sensible des distances, une meilleure lisibilité des itinéraires, une plus grande perméabilité des quartiers, une sécurité accrue (en permettant d'éviter les grands axes ou les tourne-à-gauche dangereux).

Il n'est pas plus dangereux puisque, en se faisant face, cyclistes et autres conducteurs se voient mutuellement.

L'ensemble des usagers profite d'une meilleure sécurité, grâce à la réduction de la vitesse des véhicules motorisés.