Vous êtes dans : Accueil > Vie du territoire > Finances locales > Rapport de la chambre régionale des comptes

Rapport de la chambre régionale des comptes

le 21 août 2014

La chambre régionale des comptes d’Île-de-France reconnaît la bonne gestion de la Ville.

Rapport de la chambre régionale des comptes (pdf - 1,16 Mo)

Dans son rapport d'observations définitives publié en avril 2014, la chambre régionale des comptes d’Île-de-France reconnaît la bonne gestion de la Ville.

Le rapport d’observations définitives de la chambre régionale des comptes d’Île-de-France sur la gestion de la commune de Houilles, transmis à la Ville en avril, a été rendu public. Ce rapport porte notamment sur la fiabilité des comptes, la situation financière et la gestion de la commune ainsi que sur les opérations d’urbanisme pour les exercices 2006-2011.

Synthèse du rapport d’observations définitives

Dans les grandes lignes, il ressort que la situation financière de la Ville est saine. Celle-ci s’appuie sur une progression mesurée des charges de personnel, une baisse sensible des charges financières et une croissance notable de sa capacité d’autofinancement. Ces évolutions maîtrisées, doublées d’une gestion prudente, permettent d’assurer le financement des dépenses d’équipement tout en limitant le recours à l’emprunt. La commune de Houilles dispose de marges de manœuvre suffisantes pour mener à terme les projets d’équipement qu’elle entend  conduire, malgré un contexte général difficile.

S’agissant des opérations d’urbanisme, le rapport indique que la commune de Houilles est confrontée depuis plusieurs années à une situation délicate liée à la gestion de deux opérations très anciennes d’aménagement lancées en 1990. Il s’agit de la zone d’aménagement concerté (ZAC) du quartier de l’église et de celle du quartier de la gare. Concernant la ZAC église, le rapport constate que, en relançant l’opération dans un contexte difficile suite aux aléas de la conjoncture immobilière, la commune est parvenue à préserver ses intérêts. Quant à la ZAC gare, l’opération est entravée par la mise en liquidation judiciaire de la société d’aménagement (Sogar) du quartier de la gare. Les négociations actuellement en cours avec la SAS Immo Vauban pourraient permettre d’aboutir, selon le souhait de la commune, à une solution transactionnelle visant à finaliser l’opération et à préserver au mieux ses intérêts.